Fêtez la #JournéeInternationaleDeLaFille avec leverist.de

Voilà cinq ans que les dirigeants mondiaux se sont engagés à faire l'émancipation une priorité de l'Agenda 2030 des Nations unies pour le développement durable. Cette semaine, alors que le monde entier célèbre la Journée internationale de la fille, les projets de leverist.de et de la GIZ à travers le monde montrent comment la coopération au développement et les entreprises peuvent aller de pair afin de faire progresser les droits des filles.

Pourquoi est-il important de soutenir les droits des filles ?

« Réaliser l'égalité des sexes et l'autonomisation de toutes les femmes et les filles » est le cinquième des 17 objectifs de développement durable de l'Agenda 2030. Il constitue un objectif crucial : le rapport sur l'écart entre les sexes dans le monde en 2020, publié par le Forum économique mondial, estime qu'il faudra encore 99,5 ans pour combler l'écart entre les sexes dans le monde entier. Partout, les filles subissent des violences sexistes et voient leurs perspectives économiques et sociales limitées en raison de lois et de normes discriminatoires. Cependant, les droits des filles ne sont pas seulement importants pour la réalisation des droits humains, l'autonomisation des femmes a également un impact sur le renforcement des perspectives économiques : Selon Plan International, connecter 600 millions de femmes supplémentaires au web en 3 ans se traduirait par une augmentation du PIB mondial de 13 à 18 milliards de dollars US.

L'autonomisation en tant qu'affaire commerciale ?

Beaucoup de travail doit être fait, par la coopération au développement, mais aussi par les entreprises : « Le secteur privé joue un rôle primordial dans la lutte contre les inégalités entre les sexes. Il doit collaborer avec la société civile, les gouvernements et les médias pour qu'un changement véritablement transformateur pourra se produire », déclare Anne-Birgitte Albrectsen, directrice générale de Plan International.

Mais comment exactement les entreprises peuvent-elles soutenir l'égalité des sexes ? En effet, les entrepreneurs peuvent contribuer à l'autonomisation des filles en concevant et en distribuant des produits hygiéniques abordables. Ils peuvent créer des services numériques pour assurer l'inclusion financière. Au Rwanda, par exemple, la plateforme MY MONEY permet aux femmes réfugiées de partager leurs plans d'affaires avec des fournisseurs financiers qui les mettent en relation avec des possibilités de financement.

Les entreprises peuvent également promouvoir des modèles féminins, par exemple dans le domaine du sport : Au Sénégal, en Éthiopie, au Kenya et en Namibie, le programme « Sport pour le développement en Afrique » de la Deutsche Gesellschaft für internationale Zusammenarbeit (GIZ) GmbH recherche des entreprises prêtes à promouvoir l'importance du sport pour les adolescents. En créant des opportunités de participation au sport, les entreprises peuvent améliorer la santé, le bien-être et la capacité d'action des filles.

Il existe de nombreux autres cas où le soutien des entreprises est nécessaire pour renforcer les droits et les opportunités des filles. Au Sri Lanka, les entreprises sont invitées à former les jeunes à la programmation de logiciels, notamment Java, PHP et la conception d'interfaces utilisateur/UX. Le but est d'autonomiser les adolescents, notamment les filles. Au Rwanda, la GIZ recherche des partenaires pour développer une application qui enrichit les connaissances des jeunes parents en matière de nutrition, au bénéfice du bien-être des garçons et des filles.

Connectez-vous maintenant pour faire la différence !

Si votre entreprise propose des produits et des services visant à améliorer les droits et les opportunités des filles, vous pouvez vous contacter directement les experts des opportunités respéctives ou vous pouvez vous inscrire afin d'être notifié des opportunités à venir. Si vous souhaitez en savoir plus sur les projets de la GIZ relatifs à l'égalité des sexes, vous pouvez les consulter ici.

Nous avons encore dix ans pour atteindre les objectifs de développement durable des Nations Unies. Au rythme actuel, il nous faudra bien plus que dix ans pour les atteindre. En unissant leurs forces, la coopération au développement et les entreprises peuvent accélérer le rythme pour atteindre le cinquième objectif - et ainsi améliorer la vie de nombreuses filles dans le monde entier.

Vous n’avez encore rien trouvé de pertinent ? Si vous avez des questions concernant la Covid-19 et la coopération avec la GIZ, écrivez à notre équipe BusinessVsCovid19 !

Contact